Audience de police…

Ce matin, j’ai suivi une audience du tribunal de police, de contravention « 5e classe ». Allez… Amusez-vous bien avec !

Claire est bonne fille et étudiante en psychologie. Mais elle ne tient ni l’alcool ni le  vacarme des discothèques. Et avec ça jalouse… Un samedi soir de fièvre étudiante et dansante, elle a boxé par jalousie une pauvre fille qu’elle croyait sa rivale.

Claire veut devenir conseillère dans un service de prévention spécialisée. Elle devrait garder ses forces pour plus tard.

250 euros d’amende.

Rien n’a changé dans l’Ouest…

Au Bar de l’Hippodrome, Séraphino entretenait sa panse en sirotant son RSA avec les soiffards habituels. Abdel buvait un café avec des amis.

Pour une histoire drôle qui ne l’était pas, Abdel a été frappé, de dos, alors qu’il sortait sur le trottoir. Ils étaient une bonne dizaine dans le bar et bien sûr personne n’a rien vu, pas même Abdel qui s’est retrouvé inanimé aux urgences et avec deux dents cassés.

C’est Séraphino qui est convoqué au tribunal. Parce qu’il est le plus âgé, parce qu’il a un casier, et aussi parce qu’il est toujours à chercher noise dans le village et que les gendarmes l’ont en grippe.

– C’est pas moi qui l’ai frappé, jure Séraphino avant de se tourner vers Abdel :

– Allez, on se serre la main quand même ?

C’est dit sur un ton gentil, mais c’est peut-être une menace. Allez savoir… Dans l’Ouest, les bonnes manières sont parfois lourdes de sous-entendus.

– Je demande rien. Je pardonne et puis voilà ! a dit Abdel en se levant.

De contentement, Séraphino a sorti le ventre un peu plus.

Relaxe au bénéfice du doute.

« Devant ma mère…  en plus ! »

Abder a des principes, le cheveu ras et l’air méchant. Il ne supporte pas que le jeune voisin s’embrasse sa petite amie devant sa porte de leur immeuble. « Devant ma mère… Et avec des gestes obscènes en plus ! Ce n’est pas respectueux quand même ! C’est impudent… »

Le petit jeune a mal pris qu’on lui fasse la morale. Des copains d’Abder sont venus à la rescousse et l’on se fricassa la frimousse, surtout celle du gamin.

– Votre mère, elle n’était même pas là, a remarqué le procureur.

200 euros d’amende.

Pétarades

Mehdi a 20 ans, 16 condamnations et l’air teigneux. Des policiers municipaux l’ont surpris dans la rue, avec sa moto de cross.

La procureur a requis 300 euros d’amende et la confiscation de la moto.

– Là, c’est un peu dur. La moto, c’est une passion en quelque sorte…

– Confiscation ! a maintenu le juge.

Mehdi a tourné les talons en râlant :

– C’est ça ! J’achète honnêtement et on me confisque gratuit ! Allez ! Amusez-vous bien avec !