Délivre-nous du mal… et des réseaux « sociaux »

Un gamin. Un pauvre gamin perdu, qui trainait son ennui et sa peur du monde devant son ordinateur. Souvenons-nous : il y avait eu un tweet, un simple tweet émis le 22 juillet 2014 ; quelques mots jetés dans les nuages des réseaux sociaux comme il s'en jette des milliards par jour : "il s'agit de viande Halal je suppose". Les mots accompagnaient … [Lire la suite...]

Audience de police…

Ce matin, j'ai suivi une audience du tribunal de police, de contravention "5e classe". Allez… Amusez-vous bien avec ! Claire est bonne fille et étudiante en psychologie. Mais elle ne tient ni l'alcool ni le  vacarme des discothèques. Et avec ça jalouse… Un samedi soir de fièvre étudiante et dansante, elle a boxé par jalousie une pauvre fille … [Lire la suite...]

Et encore une histoire d’amour qui finit mal !

Pour parler franchement, j'aime bien les histoires d'amour qui finissent au tribunal correctionnel. Celles entre adultes consentants bien entendu. Car toujours, les tribulations fessières portent en germe une folie et une exubérance qui les mettent hors d'atteinte de toute rationalité. La numérisation du monde peut galoper tant qu'elle veut, la … [Lire la suite...]

Il faudrait que certains procès soient filmés…

Il faudrait filmer certains procès d'assises. Celui qui vient de se clore à Angers aurait été la meilleure des préventions contre la drogue et le cannabis. Tout y était réuni pour qu'un ado y trouve son compte, sans morale, ni discours : un accusé pas vraiment méchant, des copains qui n'en sont pas tout à fait, des parents qui font ce qui peuvent … [Lire la suite...]

Les humains sont des gens fragiles

Un petit braquage de supérette de campagne organisé sur un coup de tête par deux zozos. C'était en janvier 2011. Ce devait être un coup facile et sans risque. Le but premier était de rembourser une dette de shit. À vue de nez, rien de bien compliqué : il était juste question d'arracher le sac de l'épicier, au moment où celui-ci tirait son volet … [Lire la suite...]

Le pizzaïolo, le chat Caramel et la foule indignée

Foule des grands jours, ce mardi au tribunal correctionnel d'Angers. Y jugeait-on un redoutable bandit ? Un sournois frélampier (1) ? Un artrimois ambiant des faubourgs angevins ? Un mastarouffleur des cordes à linge ? Un estampeur d'éconocroques ? Pas du tout ! C'était un bourreau de chats qui était jugé, pizzaïolo de son état dans un bled du … [Lire la suite...]

Même les prévenus ne sont plus là pour se faire engueuler…

Ça devient de plus en plus cool, la correctionnelle. J'y pensais en début de semaine en regardant deux garnements accusés de vol, avachis sur le banc des prévenus, comme des ados devant la télé. À un moment, un policier de l'escorte s'est secoué d'un air bougon, car un des galopins basculait doucement vers son épaule, d'un air absent, prêt à s'y … [Lire la suite...]

« Condamnez-moi à mort, puisque c’est ce qu’elle veut, cette salope ! »

Aux jeunes stagiaires qui, souvent, me sont confiés lorsque je vais couvrir une audience, j'annonce toujours qu'un tribunal ressemble à un théâtre : que chacun y joue un rôle bien précis, avec des mots, une place et des postures, et que l'émotion ou la cocasserie peuvent parfois tout emporter dans un tourbillon d'humanité. Certes l'image est … [Lire la suite...]

Aux assises, le jeune papa toxico et son bébé aux quinze fractures…

Six affaires au rôle de la Cour d'assises de ce mois d'octobre en Maine-et-Loire. Six affaires, dont cinq viols, pour la plupart jugés à huis clos. Très exceptionnellement, cette histoire-là était ouverte à la presse, sans doute pour que j'en parle… A l'époque, c'était un gosse. A peine 21 ans. Les cheveux courts et les joues creuses. Très … [Lire la suite...]

Des histoires insoutenables de gens… qui se tuent sur la route

Je fais un métier plaisant. C'est comme si je passais ma journée au théâtre et qu'on me racontait des histoires. C'est vrai que celles du tribunal ne sont pas souvent drôles. Ça peut certes arriver, mais c'est rare. La plupart du temps, les audiences de justice sont plutôt décourageantes, déprimantes de bêtise et de lâcheté. De bêtise … [Lire la suite...]