Journal d’un avocat de campagne

Robe et confidencesSegré est une petite ville : 7000 habitants dans un pays de rivières, de prés et de vieilles mines ; un passé à la fois rural et ouvrier, auréolé d’un statut de sous-préfecture et un présent compliqué comme partout, à l’heure où les pimpants labels de « Ville fleurie » dissimulent mal une discrète et lente décrépitude, des rues désertes et une jeunesse qui fuit ou qui s’ennuie.

C’est à Segré que Me Gilbert Guyot a installé son cabinet en 1982, quand la ville comptait encore un tribunal d’instance, depuis disparu. Dans les petites villes comme ici, l’avocat est plus qu’un homme de loi. C’est le confident, le témoin des petites et grandes misères de la vie et de ses bonheurs parfois, c’est presque l’ami de la famille.

On lui confie ses peines de cœur, d’argent et de permis de conduire, parfois en second lieu après avoir constaté que le recours au rebouteux n’avait pas toute l’efficacité voulue.

Gilbert Guyot a réuni quelques-unes des anecdotes de sa longue vie d’avocat de campagne dans un livre, choisissant celles qui font sourire. C’est drôle comme tout, plein de vie et plein d’une réjouissante humanité terrienne et laborieuse.

J’ai toujours regretté que lorsque j’étais étudiant, personne ne m’ait dit que le droit, ce n’était qu’une grille de lecture pour tenter de décrire la vie. Et que si le droit pouvait paraître bien compliqué, c’est parce que la vie l’était (ou aussi que certains s’acharnaient à la compliquer). Je n’ai compris ça que bien après l’université. Je l’aurais su tout de suite, j’aurais gagné bien du temps. Que n’ai-je connu plus tôt Me Alain Guyot…

Robe et confidences, par Me Alain Guyot, 16,90 €, aux éditions 7 écrit. Livre disponible sur commande dans les librairies ou en le commandant, par internet, sur le site de l’éditeur à cette adresse :
http://7ecrit.com/livre/robe-et-confidences