Suis-je toujours Charlie ?

IMG_1009Quinze jours après les attentats de Charlie Hebdo, je m’interroge encore sur le sens de ce que nous avons vécu.
Je retiendrai mon immense détresse, et celle de mes confrères de l’association de la presse judiciaire, lorsque l’horreur s’est peu à peu dévoilée et que les noms des amis tombés ont été connus.
Je voudrais surtout en retenir la formidable manifestation du 11 janvier 2014 et cette incroyable fierté d’appartenir à un immense peuple debout et fort. A Angers, les associations musulmanes ouvraient l’immense cortège et personne ne leur a disputé cette place. De cela aussi, je suis très fier.
Quinze jours plus tard, j’ai toutefois entendu un avocat me dire en aparté que « vraiment, ils ne sont pas comme nous », « qu’on ne les intégrera jamais ».
La colère et l’émotion passées, je me suis dit que je n’ai toujours pas compris ce que, précisément, « Je suis Charlie » signifie. Comment avons nous pu communier autour de quelque chose d’aussi vague ? Je ne suis pas bien certain qu’on ait tous compris la même chose…